vendredi 2 septembre 2016

L'Ecole de l'apprentissage : cap sur votre projet professionnel

A 16 ans, il est parfois difficile de choisir sa voie ou de décrocher un contrat en alternance. Conscient de ces écueils à l'insertion professionnelle, le CFA Agricole de l'Aude met en place en septembre sur ces 3 sites l'Ecole de l'apprentissage.


L'objectif de ce dispositif piloté par le Conseil Régional est d'accompagner pendant 3 mois les jeunes de 16 à 25 ans dans la construction de leur avenir. A leurs côtés, toute une équipe pédagogique pour les aider à faire émerger leurs centres d’intérêt et les ouvrir aux possibilités d'emploi et de formation offertes dans la région.
Au programme : des tests de positionnement, des remises à niveau mais aussi des cours d'informatique et de techniques de recherche d'emploi pour gagner en efficacité et en autonomie.

Car l'alternance reste notre marque de fabrique, les "Écoliers de l'apprentissage" pourront découvrir en grandeur nature la réalité du métier choisi et acquérir des compétences professionnelles spécifiques par le biais de plusieurs stages en entreprise.

Une fois le métier choisi et la formation trouvée, les stagiaires bénéficieront de notre réseau et d'un accompagnement personnalisé pour décrocher une place en centre de formation et signer un contrat d'alternance nécessaire à l'entrée en formation par apprentissage.

Que vous soyez sur Narbonne, Limoux ou Carcassonne, si vous souhaitez intégrer l'Ecole de l'Apprentissage, le CFA Agricole de l'Aude vous donne rendez-vous pour une réunion d'information dans nos locaux.

A Carcassonne le 5 septembre à 14h 

A Limoux le 12  septembre à 14 h

A Narbonne le 19 septembre à 14 h






mardi 5 juillet 2016

Agroéquipement : Un voyage d'étude bien huilé !


Grâce aux fonds libres de la taxe d’apprentissage, notre classe de BPA TCEEA par apprentissage a pu partir du 15 au 17 juin en voyage d’étude.
Encadrés par leurs formateurs Mme Christiane Cathala et M. Jean-Emile Witzikam, ils ont pu visiter :

  • L’usine Pellenc à Pertuis dans le Vaucluse

  • Le château la Nerthe à Chateauneuf du pape

  • La cave de l’Union des Jeunes Viticulteurs en Clairette de DIE à Vercheny 

  • L’usine Gard à Potelières




Visite de l'Usine Pellenc

Pellenc fabrique et conçoit des machines et des outillages principalement pour la viticulture , mais
aussi pour les espaces verts et l’arboriculture .
Si le groupe a plusieurs usines dans le monde, l'usine de Pertuis fabrique principalement du petit outillage électrique sur batterie ( sécateur électrique , attacheur, débroussailleuse, tronçonneuse et bien évidemment les célèbres machines à vendanger).

Il possède aussi un énorme bureau d’étude pour concevoir et mettre au point de nouveaux matériels ou parfois les améliorer en fonction des remarques des agriculteurs.
L’usine se dote d’ un « centre de formation » pour former les mécaniciens aux nouvelles technologies intégrées aux outils conçus par la marque.

Après avoir visiter la chaine de montage des sécateurs électriques et vu les étapes du montage des machines à vendanger. Accompagnés de leur formateur en agroéquipement M. Witzikam, nos apprentis ont posé une multitude de questions au responsable de la communication ainsi qu’au responsable de la chaine de montage.

Visite du Château la Nerthe

Après nous être reposés au lycée d’Aix Valabre, qui nous a gentiment accueilli, nous arrivons dans un endroit féérique, qui appartient depuis 30 ans à la famille Richard ( les cafés Richard).
Nous avions pris rendez vous avec le chef de culture : Monsieur Rieux.
Il nous reçoit au pied du château où les 90 ha de vignes s’étalent sur un sol caillouteux, assez particulier. Il nous explique, le cahier des charges du vignoble et les contraintes du sol. Il insiste sur les travaux qui amèneront la production des raisins vers des vins de haut de gamme.
 
Suite à ces explications, il nous confie à une hôtesse qui va nous faire visiter la cave de vieillissement où des centaines de fûts et des dizaines de foudres sont alignés sous une voûte de pierres datant de plus de 600 ans.

Elle nous explique l’historique du Domaine , l’occupation pendant la guerre de 39-45 et la volonté des propriétaires de garder un historique de tous les millésimes au travers d’une vinothèque de plus de 30ans .
Cette visite se termine par une dégustation de trois vins dont un de très haut de gamme à plus de 50€ la bouteille.
Inutile de vous dire que nos apprentis ont été très impressionnés de l’intérêt que nos hôtes nous ont accordé .
A quelques minutes de Châteauneuf du Pape le lycée Agricole d’Orange « Château Mongin » nous attend pour le repas de midi.
Un café, puis une cigarette et nous voilà en route pour Vercheny...

La Cave de l'Union des Jeunes Viticulteurs en Clairette de DIE

Vercheny est un petit village dans les montagnes , faisant parti de l’appellation clairette et crément de
Die .

En 1961, 8 viticulteurs se sont regroupés pour travailler ensemble leurs 60 ha de vignes.Ils ont mis le matériel en commun , leur travail en commun et ils ont vinifié et commercialisé leur production sous la même étiquette .
Le commercial de la structure nous a accueilli pour nous expliquer l’origine de l’union de ces vignerons et l’organisation du fonctionnement de ce groupement.
Après avoir visionné un petit film sur l’aire de l’appellation Clairette de Die et la présentation des différents partenaires de cette union, il nous a fait visiter la cave, ultra moderne ( cuves inox thermo-régulées …). Il a insisté sur les méthodes d’élaboration de la clairette , du crément et sur les méthodes de dégorgeage.
Les milliers de bouteilles sont stockées sur des palettes en attendant d’être dégorgées
Nos apprentis ont été très attentif essayant de mettre en parallèle la méthode de fabrication du crément de Die et le crément de Limoux, quasiment identique.

La visite s’est terminée par la dégustation d’une clairette et d’un crément de Die

En fin de journée , nous avons posé nos valises à l’Auberge de jeunesse de Carpentras (le logis des jeunes du Comtat Venaissin)

L'Usine Gard à Potelières


Le 17 juin au matin nous voilà en route pour la dernière visite du voyage d’étude.
L'usine Gard de Potelière située non loin d'Alès est réputée pour la fabrication d'outils pour le travail du sol .
Un responsable nous accompagne pour nous faire visiter l’usine et rencontrer les personnels afin qu’ils nous expliquent leur travail et leur savoir faire.
Une usine immense qui a occupé 450 ouvriers. Maintenant ils ne sont plus que 40 à des postes bien définis.

Pas de bureau d’étude , mais le savoir faire et l’expérience de 2 ou 3 ouvriers qui conçoivent des prototypes impressionnants.
Nous avons pu en voir quelques uns de ces outils en cours de réalisation.
  • une charrue à disques énorme pour broyer la canne à sucre à destination d'une exploitation de l’île Maurice
  • un décompacteur commandé par une exploitation céréalière du nord de la France
Pour toutes les charrues, la totalité des pièces est tournée , forgée, soudée et montée sur place.
Du haut de ces 30 ans d’ancienneté dans l’usine le tourneur-fraiseur qui nous a servi de guide a su fasciner nos BPA en Travaux de Conduite et d'Entretien des Engins Agricoles. Preuve en est, la foule de questions posées par nos apprentis.
Parmi les postes qui ont attiré leur attention, les fours et la qualité de la chauffe des pièces avant d’être forgées et trempées.
Ce spécialiste nous a expliqué les différentes « trempes » en précisant les incidences sur les différents matériaux