lundi 23 janvier 2017

BTSA TC : Un voyage au pays de Dyonisos



La Grèce : si ancien et si nouveau pays du vin…

10 000 hectares de vignes, près de 3 millions d'hectolitres de vin produits, la viticulture grecque connait depuis une vingtaine d'années un renouveau par le haut.
C'est pour cela que les BTS Technico-commerciaux du CFAA de l'Aude sont partis une semaine découvrir ce pays, tout à la fois fort de son histoire viticole et nouvel intervenant sur la planète "vin".
En effet, au-delà du traditionnel résiné (vin blanc aromatisé à la résine), les professionnels ont su hisser au niveau mondial des cépages autochtones comme l'assyrtiko et le savatiano en blanc ou l'agiorgitiko en rouge tout en s'appropriant avec un certain succès des cépages internationaux comme le chardonnay, le merlot et le cabernet-sauvignon.
Les apprentis ont su aussi apprécier l'accueil chaleureux dans les structures œnotouristiques qui les ont reçus tout au long de la semaine passée sur place. Au final, une belle aventure pour ces étudiants qui reviennent pleins d'idées et d'inspiration pour poursuivre le développement commercial de la viticulture locale.

jeudi 5 janvier 2017

Taxe d'apprentissage : Construire ensemble l'avenir de nos jeunes

La taxe d'apprentissage permet d'agir pour le développement des compétences des futurs salariés de la Grande Région. En effet, grâce la participation des entreprises d'Occitanie, l'EPLEFPA de Carcassonne et le CFA Agricole de l'Aude ont pu investir dans des moyens pédagogiques supplémentaires afin de garantir la qualité de ses formations :
  • Les établissements de l'EPL ont augmenté leur parc informatique et ont investi dans des logiciels spécifiques pour former les jeunes au numérique de plus en plus omniprésent en l'agriculture.
  • Car l'apprentissage des gestes techniques reste essentiel, l'EPL a pu investir dans du matériel et des outils pour l'exploitation pédagogique à destination des filières viticole, horticole et agroéquipement.
  • Pour ouvrir les horizons de nos apprentis, le CFA Agricole a pu organiser des voyages d'études ainsi que des sorties pédagogiques pour partir à la rencontre du monde professionnel, découvrir et échanger des pratiques et mieux comprendre les enjeux régionaux.
  • L'année dernière, nous avons pu construire sur le site de Narbonne, un boulodrome. Ce beau projet fut un bel exercice pratique pour nos stagiaires du secteur paysager et une réelle plus-value pour la qualité de vie de nos apprentis.
     
    Le versement de la taxe d'apprentissage doit être effectué avant le 1er mars auprès d'un Organisme Collecteur de la Taxe d'Apprentissage en précisant la somme affectée. Dans le cas contraire, une majoration de 100 % sera appliquée.

    Pour faciliter la vie des entrepreneurs, les différents organes consulaires de la région Occitanie se sont réunis pour une collecte commune : L'OCTA LR.
    Le site internet offre en quelques clics la possibilité d'évaluer le montant de la taxe d'apprentissage. Il est aussi possible de payer en ligne. L'OCTA LR reverse ensuite les quotes-parts obligatoires au Trésor Public ainsi qu'au CFA et respecte bien évidemment le choix des établissements désignés par le contribuable.

    Enfin, l'OCTA LR émet en retour tous les justificatifs à conserver afin de les produire sur la demande des services fiscaux.

    jeudi 8 décembre 2016

    Rencontre avec les Maîtres d'Apprentissage

    En novembre, comme chaque année, les rencontres avec les Maîtres d'Apprentissage ont eu lieu pour les sites de Narbonne et de Carcassonne/ Limoux. Une occasion de consolider le lien qui unit le CFA Agricole de l'Aude et les professionnels de l'agriculture pour mener les apprentis vers la réussite à leur diplôme.

    Le Directeur de l'Etablissement, M. Michel BOUTTIER, était aux côtés de la Directrice du CFA, Mme Séverine JOLY, pour accueillir les maîtres d'apprentissage ayant signé un contrat en première année de formation.
    La direction a insisté sur l'importance de faire régner un bon climat scolaire au CFA afin de continuer à garantir la qualité des formations, tout en évitant les décrochages scolaires ou les ruptures de contrat. Une préoccupation essentielle pour le bien-être des 247 apprentis formés entre Narbonne, Carcassonne et Limoux et qui n'est possible que si les maîtres d'apprentissage et centre de formation travaillent en partenariat.

    Rencontre avec les Maîtres d'apprentissage à Narbonne

     

    Un contrat d'apprentissage dans les règles de l'art

    Car c'est la pierre angulaire d'une formation en alternance réussie. Les maîtres d'apprentissage ont apprécié l'intervention de la chargée de développement : Gaëlle DELFOUR et Mme PEIRASSO, Chargée de l'Inspection de l'Apprentissage Agricole de la région Occitanie. Elles ont abordé tous les aspects réglementaires et les présenté les informations utiles à la mise en œuvre d'un contrat d'apprentissage.
    Un petit rappel des obligations préalables à la signature du contrat :
    • Déclaration préalable à l'embauche auprès de la MSA
    • Certificat d'aptitude médicale de l'apprenti(e)
    • Évaluation des risques professionnels (en référence au document unique)
    • Dérogation à l'utilisation des machines dangereuse pour les moins de 18 ans

     

    L'apprenti(e) : un(e) salarié(e) pas comme les autres

    Il/elle est embauché(e) avant tout pour se former et passer un diplôme. Pour mener à bien sa formation le jeune dispose de deux points d'appui: le CFA où il suit les enseignements théoriques et l'entreprise où il reçoit une formation pratique auprès de son tuteur. Si l'entreprise signataire du contrat ne permet pas au jeune d'aborder tous les gestes pratiques du métier dans lequel il se forme, une convention pédagogique de stage peut être établie avec une deuxième entreprise Cette formation pratique complémentaire est en moyenne d'une durée de 8 semaines. Elle est réalisée à l'initiative du CFA et signée un mois avant le début du stage.
    L'apprenti, salarié de l'entreprise, perçoit obligatoirement un salaire qui varie selon son âge, le diplôme préparé mais aussi l'expérience acquise antérieurement dans l'apprentissage, le cas échéant.
    Le temps de travail est réglementé, et les mineurs ne peuvent excéder 35h de travail par semaine. Il est interdit de les faire travailler de nuit ou le week-end.
    L'apprenti(e) s'engage, quant à lui, a être assidu(e) aussi bien lors des périodes réalisées au CFA que celles effectuées sur l'entreprise. Pour une année de formation, il/elle a droit à 5 semaines de congés payés pour 52 semaines travaillées.

     

    L'apprentissage : une formule gagnant/ gagnant

    Les maîtres d'apprentissage présents aux côtés de leurs apprentis se sont vu rappeler les nombreux avantages dont ils peuvent bénéficier dans le cadre du contrat d'apprentissage.

    Pour l'employeur :

    • L'aide TPE jeunes apprentis : 4400€ versés au trimestre la 1er année, cette aide est octroyée pour l'accueil d'un apprenti mineur et doit être demandée lors du premier semestre de la signature du contrat sur le portail de l'alternance
    • L'aide régionale à l'embauche : 1000€ pour tous contrats signés. Cependant il est nécessaire que le contrat soit enregistré auprès de la Chambre d'Agriculture
    • La prime d'aide à la signature : 1000€ uniquement la première année lors de la signature du contrat
    • Le crédit d'impôt à l'apprentissage : 1600€ de déduction d'impôts directement imputé sur l'impôt sur le revenu de l'entreprise

    Pour l'apprenti(e)

    Le Conseil Régional finance un grand nombre d'aides aux apprentis
    • Il subvient aux premiers équipements de tous les apprentis sauf les BTSA. D'une valeur de 100€, les équipements sont achetés et distribués par le CFA Agricole à chacun des jeunes
    • Il octroie des réductions pour la vie quotidienne de l'apprenti sur simple présentation de la carte d'apprenti délivrée par le CFA Agricole.
    • Il prend en charge une partie des frais de déplacements réalisés entre le domicile familial et le CFA
    • Il indemnise à hauteur de 5€/ nuitée passée à l'internat
    • Il indemnise à hauteur de 2€/ repas consommé au restaurant scolaire du CFA
    • Il aide a passage du permis de conduire à hauteur de 500€ (attention, s'adresser aux auto-écoles agréées « Permis à 1 euro par jour ») et ce, à partir de la deuxième année de CAPa
    • Il indemnise avec une Aide à la Recherche au Premier Emploi pendant 4 mois après l'obtention du diplôme (renseignements à demander à la Direction du CFA)

     

    Œuvrer ensemble pour la réussite des apprenti(e)s

    Rencontre à Carcassonne
    Pendant une heure, les maîtres d'apprentissage se sont entretenus avec les équipes pédagogiques. Ce temps de travail, attendu et crucial pour la rencontre, a permis aux maîtres d'apprentissage de mieux comprendre comment exercer leur tutorat. Les coordonnateurs des formations ont répondu aux questions concernant le programme de la formation et le référentiel des tâches à accomplir sur le lieu de travail. Une condition essentielle pour former et évaluer l'apprenti au mieux.
    Chaque coordonnateur a présenté le carnet d'apprentissage, véritable passerelle pédagogique entre l'entreprise et le centre pour la formation de l'apprenti. En effet, ce carnet doit être rempli par l'apprenti semaine après semaine, et signé par le coordonnateur et le maître d'apprentissage hebdomadairement. Il permet aux formateurs d'utiliser les travaux réalisés en entreprise comme supports de cours. L'entreprise peut quant à elle s'y référer pour confier certaines tâches plutôt que d'autres au regard de ce qui a été vu en cours.
    Pour l'apprenti ce document est un support idéal pour préparer ses épreuves professionnelles.

    Pour clore ces rencontres sur une note conviviale, le CFA a convié les maîtres d'apprentissage, apprentis présents, intervenants et équipes pédagogiques à se restaurer autour d'un apéritif-dînatoire où les échanges ont continué dans la bonne humeur.

    vendredi 2 septembre 2016

    L'Ecole de l'apprentissage : cap sur votre projet professionnel

    A 16 ans, il est parfois difficile de choisir sa voie ou de décrocher un contrat en alternance. Conscient de ces écueils à l'insertion professionnelle, le CFA Agricole de l'Aude met en place en septembre sur ces 3 sites l'Ecole de l'apprentissage.


    L'objectif de ce dispositif piloté par le Conseil Régional est d'accompagner pendant 3 mois les jeunes de 16 à 25 ans dans la construction de leur avenir. A leurs côtés, toute une équipe pédagogique pour les aider à faire émerger leurs centres d’intérêt et les ouvrir aux possibilités d'emploi et de formation offertes dans la région.
    Au programme : des tests de positionnement, des remises à niveau mais aussi des cours d'informatique et de techniques de recherche d'emploi pour gagner en efficacité et en autonomie.

    Car l'alternance reste notre marque de fabrique, les "Écoliers de l'apprentissage" pourront découvrir en grandeur nature la réalité du métier choisi et acquérir des compétences professionnelles spécifiques par le biais de plusieurs stages en entreprise.

    Une fois le métier choisi et la formation trouvée, les stagiaires bénéficieront de notre réseau et d'un accompagnement personnalisé pour décrocher une place en centre de formation et signer un contrat d'alternance nécessaire à l'entrée en formation par apprentissage.

    Que vous soyez sur Narbonne, Limoux ou Carcassonne, si vous souhaitez intégrer l'Ecole de l'Apprentissage, le CFA Agricole de l'Aude vous donne rendez-vous pour une réunion d'information dans nos locaux.

    A Carcassonne le 5 septembre à 14h 

    A Limoux le 12  septembre à 14 h

    A Narbonne le 19 septembre à 14 h






    mardi 5 juillet 2016

    Agroéquipement : Un voyage d'étude bien huilé !


    Grâce aux fonds libres de la taxe d’apprentissage, notre classe de BPA TCEEA par apprentissage a pu partir du 15 au 17 juin en voyage d’étude.
    Encadrés par leurs formateurs Mme Christiane Cathala et M. Jean-Emile Witzikam, ils ont pu visiter :

    • L’usine Pellenc à Pertuis dans le Vaucluse

    • Le château la Nerthe à Chateauneuf du pape

    • La cave de l’Union des Jeunes Viticulteurs en Clairette de DIE à Vercheny 

    • L’usine Gard à Potelières




    Visite de l'Usine Pellenc

    Pellenc fabrique et conçoit des machines et des outillages principalement pour la viticulture , mais
    aussi pour les espaces verts et l’arboriculture .
    Si le groupe a plusieurs usines dans le monde, l'usine de Pertuis fabrique principalement du petit outillage électrique sur batterie ( sécateur électrique , attacheur, débroussailleuse, tronçonneuse et bien évidemment les célèbres machines à vendanger).

    Il possède aussi un énorme bureau d’étude pour concevoir et mettre au point de nouveaux matériels ou parfois les améliorer en fonction des remarques des agriculteurs.
    L’usine se dote d’ un « centre de formation » pour former les mécaniciens aux nouvelles technologies intégrées aux outils conçus par la marque.

    Après avoir visiter la chaine de montage des sécateurs électriques et vu les étapes du montage des machines à vendanger. Accompagnés de leur formateur en agroéquipement M. Witzikam, nos apprentis ont posé une multitude de questions au responsable de la communication ainsi qu’au responsable de la chaine de montage.

    Visite du Château la Nerthe

    Après nous être reposés au lycée d’Aix Valabre, qui nous a gentiment accueilli, nous arrivons dans un endroit féérique, qui appartient depuis 30 ans à la famille Richard ( les cafés Richard).
    Nous avions pris rendez vous avec le chef de culture : Monsieur Rieux.
    Il nous reçoit au pied du château où les 90 ha de vignes s’étalent sur un sol caillouteux, assez particulier. Il nous explique, le cahier des charges du vignoble et les contraintes du sol. Il insiste sur les travaux qui amèneront la production des raisins vers des vins de haut de gamme.
     
    Suite à ces explications, il nous confie à une hôtesse qui va nous faire visiter la cave de vieillissement où des centaines de fûts et des dizaines de foudres sont alignés sous une voûte de pierres datant de plus de 600 ans.

    Elle nous explique l’historique du Domaine , l’occupation pendant la guerre de 39-45 et la volonté des propriétaires de garder un historique de tous les millésimes au travers d’une vinothèque de plus de 30ans .
    Cette visite se termine par une dégustation de trois vins dont un de très haut de gamme à plus de 50€ la bouteille.
    Inutile de vous dire que nos apprentis ont été très impressionnés de l’intérêt que nos hôtes nous ont accordé .
    A quelques minutes de Châteauneuf du Pape le lycée Agricole d’Orange « Château Mongin » nous attend pour le repas de midi.
    Un café, puis une cigarette et nous voilà en route pour Vercheny...

    La Cave de l'Union des Jeunes Viticulteurs en Clairette de DIE

    Vercheny est un petit village dans les montagnes , faisant parti de l’appellation clairette et crément de
    Die .

    En 1961, 8 viticulteurs se sont regroupés pour travailler ensemble leurs 60 ha de vignes.Ils ont mis le matériel en commun , leur travail en commun et ils ont vinifié et commercialisé leur production sous la même étiquette .
    Le commercial de la structure nous a accueilli pour nous expliquer l’origine de l’union de ces vignerons et l’organisation du fonctionnement de ce groupement.
    Après avoir visionné un petit film sur l’aire de l’appellation Clairette de Die et la présentation des différents partenaires de cette union, il nous a fait visiter la cave, ultra moderne ( cuves inox thermo-régulées …). Il a insisté sur les méthodes d’élaboration de la clairette , du crément et sur les méthodes de dégorgeage.
    Les milliers de bouteilles sont stockées sur des palettes en attendant d’être dégorgées
    Nos apprentis ont été très attentif essayant de mettre en parallèle la méthode de fabrication du crément de Die et le crément de Limoux, quasiment identique.

    La visite s’est terminée par la dégustation d’une clairette et d’un crément de Die

    En fin de journée , nous avons posé nos valises à l’Auberge de jeunesse de Carpentras (le logis des jeunes du Comtat Venaissin)

    L'Usine Gard à Potelières


    Le 17 juin au matin nous voilà en route pour la dernière visite du voyage d’étude.
    L'usine Gard de Potelière située non loin d'Alès est réputée pour la fabrication d'outils pour le travail du sol .
    Un responsable nous accompagne pour nous faire visiter l’usine et rencontrer les personnels afin qu’ils nous expliquent leur travail et leur savoir faire.
    Une usine immense qui a occupé 450 ouvriers. Maintenant ils ne sont plus que 40 à des postes bien définis.

    Pas de bureau d’étude , mais le savoir faire et l’expérience de 2 ou 3 ouvriers qui conçoivent des prototypes impressionnants.
    Nous avons pu en voir quelques uns de ces outils en cours de réalisation.
    • une charrue à disques énorme pour broyer la canne à sucre à destination d'une exploitation de l’île Maurice
    • un décompacteur commandé par une exploitation céréalière du nord de la France
    Pour toutes les charrues, la totalité des pièces est tournée , forgée, soudée et montée sur place.
    Du haut de ces 30 ans d’ancienneté dans l’usine le tourneur-fraiseur qui nous a servi de guide a su fasciner nos BPA en Travaux de Conduite et d'Entretien des Engins Agricoles. Preuve en est, la foule de questions posées par nos apprentis.
    Parmi les postes qui ont attiré leur attention, les fours et la qualité de la chauffe des pièces avant d’être forgées et trempées.
    Ce spécialiste nous a expliqué les différentes « trempes » en précisant les incidences sur les différents matériaux